PHILOSOPHIE ANCIENNE

Cette partie du cours est consacrée à la philosophie dans l'antiquité. Nous y explorerons les différents courants qui se sont développés sur les côtes d'Asie Mineure (Ionie), dans l'Italie du Sud, puis dans le monde hellénique. En ces temps de réorientation intellectuelle s'opère un tournant "du mythe à la raison". Les dieux sont laissés de côté et font place à un système d'explication se basant sur des principes naturels et rationnels, susceptibles d'expliquer l'ordre du monde et la place de l'homme. 

Navigation facilitée

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Texte à valeur introductive

  Introduction à la philosophie ancienne

 

Ce ne seront pas moins de dix siècles que nous survolerons dans la partie consacrée à la philosophie ancienne. Ce n'est pas rien, songez à ce qu'était notre société il y a de cela mille ans ! Pourquoi s'intéresser à la pensée de philosophes aussi éloignés ? Parce que leurs réflexions concernent des problèmes qui sont souvent encore les nôtres, parce que les réponses font encore débat: 2500 ans de philosophie n'ont pas suffit à trouver des réponses unanimes à des questions qui, nous le verrons, continuèrent à occuper bien des hommes. Ce document est un panorama des divers philosophes de l'antiquité que nous rencontrerons dans cette partie du cours.

Introduction à la philosophie ancienne

 

 Les présocratiques
 

Les présocratiques sont les penseurs qui ont précédé Socrate. Socrate a en effet inventé une pratique particulière de la philosophie, mais il n'a pas inventé la philosophie en elle-même. Celle-ci commence avant lui et se développe dans la recherche d'un principe premier des choses.

 
  Introduction à la pensée présocratique code de lecture
 

 Les trois Milésiens

  Thalès de Milet
  Anaximandre
  Anaximène
 
 Les Éléates
  Xénophane
  Parménide
  Zénon
 

 Autres figures marquantes

Héraclite Pythagore  
 Divers
 
 
 
 Les sophistes

Le mot sophistès veut dire « expert », « savant », initialement il n’a donc pas le sens péjoratif que nous lui accordons aujourd’hui. Au Ve siècle, ce mot s’applique aux poètes Homère et Hésiode ainsi qu’aux autres maîtres qui mettent la parole en jeu. Ce n’est que vers la fin du Ve siècle que le mot désignera des maîtres enseignant à d’autres l’art du langage ; c’est à partir de là que le sens dépréciatif émergea (notamment en rapport avec les critiques de Platon).

 
  Qu'est-ce que le sophisme ? code de lecture

     
  Les racines de la philosophie politique en Grèce, Socrate et les sophistes code de lecture

     
  Quelques exemples de sophismes code de lecture

 
 
 
 
 L'Âge d'or de la philosophie
 

Au début du Ve siècle av.J.-C, Athènes et ses alliés remportent des victoires décisives contre les envahisseurs venus d'Orient qui, après avoir mis sous leur contrôle les colonies grecques d'Ionie, ont cru pouvoir conquérir la Grèce tout entière.  Athènes a vécu son âge d'or de -478 à -432, elle va connaître ses heures les plus sombres de -431 à -404: guerres avec les autres cités, épidémies, crises politiques et guerre civile. Socrate, Platon et Aristote seront les trois grandes figures que nous étudierons dans cette rubrique...

 

 Socrate, Platon et Aristote

 
  Socrate  Platon Aristote
 
 
 
 
 La période hellénistique
 

Aristote fut le dernier grand philosophe de la Grèce classique, le dernier à être porteur de cet idéal grec qui lui faisait espérer que le citoyen pourrait encore trouver dans la Cité l'épanouissement de sa nature et son bonheur. Ni la philosophie de Platon, ni celle d'Aristote n'incitaient vraiment à la recherche individuelle du bonheur, car l'une et l'autre ne s'adressent qu'à l'homme membre d'une communauté raisonnable, la cité. Avec la période hellénistique naissante, les nouvelles écoles philosophiques guideront les citoyens dans une recherche individuelle. Elles n'apprennent pas à philosopher mais à vivre sereinement. L'idéal de la connaissance est remplacé par l'idéal de la sagesse. C'est le temps des stoïciens, des épicuriens et des sceptiques. Le temps où la philosophie devient une médecine de l'âme qui recherche l'absence de trouble...

 

 Les nouvelles écoles philosophiques

 
  La Grèce classique code de lecture
  Le scepticisme
  Le stoïcisme
  L'épicurisme
 
 | Copyright © Yannick RUB |